Grès brun » Journal de pierre brune » Philosophie » Le combat pour la civilisation
civilisation

Le combat pour la civilisation

PARTAGER | IMPRIMER | E-MAIL

Les Américains s'attendent à un bon service à la clientèle. C'est dans notre ADN et découle de notre exaltation historique de l'entreprise par rapport à la planification centrale. Dans le cadre de la libre entreprise, le consommateur dirige les décisions de production. Les profits sont faits du service aux autres. C'est volontaire, de tous côtés. Cela favorise un bel esprit de coopération.

Ces jours-ci, cependant, pas tellement. La moitié des Américains pourraient bientôt bénéficier de l'aide sociale, en tant que prolongement permanent des largesses du verrouillage. Cela signifie qu'ils ont trouvé un autre moyen de payer les factures, en plus de travailler au service des autres. Ils ont appris la valeur d'utiliser le gouvernement pour prendre des autres. Ce n'est pas volontaire. C'est un système qui repose sur la force.

C'est malheureusement vrai aussi pour les entreprises, après une année au cours de laquelle tant de personnes ont survécu grâce aux subventions gouvernementales. Maintenant qu'ils sont ouverts aux affaires, ils ont du mal à attirer des travailleurs hors de leur vie de patate de canapé. Dans le secteur de la vente au détail, cela a conduit à un service minable. Les entreprises n'y peuvent rien, mais les consommateurs n'y sont pas habitués.

À l'aéroport de Miami ce week-end, les restaurants et les bars étaient en sous-effectif de plus de la moitié. Cela signifiait des clients impatients et souvent en colère. Les employés qui étaient là sont devenus blasés et ont commencé à se retourner. Au lieu des sourires et des remerciements habituels que l'on voit dans la libre entreprise, toute la scène était pleine d'angoisse et de colère.

J'ai certainement remarqué que depuis la fin des confinements, les choses ne vont pas bien dans le monde. Les gens se comportent mal. Il semble y avoir un désamarrage de la moralité en cours, avec de bonnes personnes devenues mauvaises et de mauvaises personnes aggravées. J'ai vérifié mon instinct avec d'autres, et ils ont dit la même chose.

Tout le monde semble éprouver une énorme montée de méchanceté pure, soit en y étant soumis, soit en l'infligeant. Nice a été remplacé par la méchanceté, la patience par l'anxiété, la compassion par la cruauté et l'éthique par le nihilisme.

Ce n'est pas difficile à documenter en fait. Le CDC a mené une enquête en décembre et a constaté que 42% des Américains ont déclaré souffrir de dépression, d'anxiété et d'autres maladies mentales graves. Il s'agit d'une augmentation par rapport aux 11.7 % des années précédentes. Cela correspond à ce que j'ai vu. En temps normal, vous pouvez généralement supposer qu'une personne sur 1 a un problème mental grave. Aujourd'hui, c'est plus de 10 sur 4.

Plus précisément, l'enquête a posé des questions sur « 1) le sentiment de nervosité, d'anxiété ou d'énervement ; 2) ne pas être capable d'arrêter ou de contrôler ses inquiétudes ; 3) avoir peu d'intérêt ou de plaisir à faire les choses ; et 4) se sentir déprimé, déprimé ou désespéré.

ça résume à peu près. Il faut s'attendre à ce que cela se transforme en agression et en effacement de la conscience.

Devinez quel groupe est le plus touché ? Ce sont des personnes en âge de travailler. Mais considérez cette découverte incroyable. Le groupe qui n'est pas affecté par une dépression et une anxiété accrues est celui des personnes âgées de 80 ans et plus. En d'autres termes, les personnes les plus vulnérables aux conséquences graves de Covid ont été les moins touchées par les maladies psychologiques au cours de la dernière année.

C'est-à-dire: ce n'est pas le virus. C'est les confinements. 

Tout cela se traduit par de nouveaux niveaux de cruauté subis par les autres. La Federal Aviation Administration a publié des données selon lesquelles les rapports sur les comportements indisciplinés, les bouffonneries sauvages, les bagarres et même la violence sur les vols sont 10 fois plus élevés qu'avant. Les compagnies aériennes ont doublé leur application, mais cela ne fait qu'empirer les choses, car les gens se défendent d'être traités comme des animaux en cage. Les menaces et les amendes peuvent déclencher l'instinct de combat ou de fuite.

Un agent de bord m'a laissé échapper qu'ils envisageaient une interdiction permanente de l'alcool dans les avions. Oh bien sûr, ça marchera bien. Les passagers finiront par se faufiler des alcools plus durs à bord ou seront suffisamment remplis avant le vol pour durer toute la durée. Au lieu de siroter à bord, ils embarqueront déjà trois écoutes au vent (voici un explication des origines de cette expression).

Tout cela est bien sûr directement lié au stress, à la dépression et à l'anxiété - et non soluble par l'interdiction.

Vous pouvez observer l'effondrement de la moralité dans les statistiques sur la criminalité. Après des décennies de baisse de la criminalité, les meurtres en 2020 ont augmenté de 30 % dans les villes américaines par rapport à l'année précédente, et de nouveau de 25 % cette année. À New York, les meurtres ont augmenté de 73 % en mai, par rapport à la même période l'an dernier. Les cambriolages, les agressions et les petits larcins sont monnaie courante. La criminalité est désormais un enjeu politique majeur lors des élections locales.

Il est courant de blâmer la présence d'armes à feu, comme si un outil de protection poussait d'une manière ou d'une autre les gens à devenir violents envers les autres. L'autre côté dit que c'est à cause du mouvement de définancement qui a rendu la police trop prudente et préoccupée par son budget. Ce que rien de tout cela ne considère, c'est la possibilité que de nombreuses personnes se sentent simplement plus violentes en raison du chaos introduit l'année dernière dans la vie américaine.

Un sentiment général de sécurité et de bien dans une communauté est le produit de sentiments d'empathie de longue date et de la culture de postulats éthiques de base. Elle devient institutionnellement ancrée dans une culture et est soutenue par des pratiques et des institutions éducatives, y compris religieuses.

Pourtant, le meilleur livre que j'ai vu sur ce sujet est celui d'Adam Smith. Théorie des sentiments moraux. Il retrace le comportement moral et les attentes des modèles de vie sociale et économique, dans lesquels les gens découvrent plus de succès grâce à la coopération et au commerce plutôt qu'à la violence et au pillage. Selon lui, ce que nous appelons la liberté est à la fois la condition préalable à la bonne société et son mécanisme de renforcement et de régénération.

Qu'est-ce qui, selon Smiths, provoquerait un déclin soudain de la décence ? Il ne spécule pas, mais nous pouvons : une imposition soudaine d'un bouleversement juridique qui limite considérablement le contrôle que les gens ont sur leur vie. Ces jours-ci, nous résumerions cela comme un confinement : vous ne pouvez pas voyager, gérer votre entreprise, quitter la maison sans autorisation, aller aux services de culte et vous devez porter des vêtements approuvés par le gouvernement lorsque vous sortez.

Un système qui nuirait gravement à la santé psychologique humaine et donc à la moralité serait un système qui déracinerait de façon spectaculaire toutes les libertés que les gens tenaient auparavant pour acquises. L'expression « déchaîner l'enfer » vient à l'esprit ; c'est littéralement ce que les blocages ont fait à ce pays. Nous le voyons dans les enquêtes sur la santé mentale et il se manifeste dans la criminalité et l'effondrement général de la morale publique.

Une présomption centrale de la réponse à la pandémie était que vous ne pouvez pas prendre de décisions par vous-même. Les autorités de santé publique doivent gérer votre vie, et aussi tout le système social. Cette présomption enlève le pouvoir et la responsabilité des gens et les accorde à des personnes puissantes que nous ne connaissons pas autrement. Ils ont lamentablement échoué, nous nous retrouvons donc avec le pire des mondes : des personnes psychologiquement brisées vivant dans des systèmes dans lesquels personne n'a confiance.

Combinée à une montée vraiment terrifiante du nihilisme moral révélée dans les données sur la criminalité, la situation est mûre pour l'exploitation politique. Plutôt que de revenir sur la catastrophe de 2020 avec des excuses et des regrets, les politiciens américains feront pression pour des augmentations encore plus importantes du gouvernement. Cela signifie plus de bien-être et plus de flics ou, très probablement, les deux. Si une crise économique frappe aussi, faites attention.

J'aimerais que cet article puisse se terminer sur une note optimiste, mais Adam Smith - parmi tant d'autres - a écrit que l'effondrement des postulats moraux fondamentaux régissant l'ordre social est le pire sort possible pour une nation. Toutes les institutions deviennent alors vulnérables.

L'obscurité qui s'est abattue sur cette terre a désespérément besoin de lumière pour la chasser. Cela ne viendra pas des institutions officielles, et encore moins des médias grand public, mais d'individus et d'entreprises courageux - ils existent - qui refusent d'être intimidés et contraints de perdre leur civilisation.



Publié sous un Licence internationale Creative Commons Attribution 4.0
Pour les réimpressions, veuillez rétablir le lien canonique vers l'original Institut Brownstone Article et auteur.

Auteur

  • Jeffrey A. Tucker

    Jeffrey Tucker est fondateur, auteur et président du Brownstone Institute. Il est également chroniqueur économique principal pour Epoch Times, auteur de 10 livres, dont La vie après le confinement, et plusieurs milliers d’articles dans la presse scientifique et populaire. Il s'exprime largement sur des sujets liés à l'économie, à la technologie, à la philosophie sociale et à la culture.

    Voir tous les messages

Faire un don aujourd'hui

Votre soutien financier à l'Institut Brownstone sert à soutenir des écrivains, des avocats, des scientifiques, des économistes et d'autres personnes courageuses qui ont été professionnellement purgées et déplacées pendant les bouleversements de notre époque. Vous pouvez aider à faire connaître la vérité grâce à leur travail continu.

Abonnez-vous à Brownstone pour plus de nouvelles

Restez informé avec le Brownstone Institute